La dette de sommeil : Gare au manque de sommeil !

Le manque de sommeil est de nos jours chose évidente. Sans vouloir étaler les raisons, la surcharge caractérisant le travail et le quotidien des individus au sein des sociétés d’aujourd’hui, mais aussi les tendances à veiller jusqu’à tard la nuit font que notre sommeil soit de plus en plus limité, et qu’en dire de sa qualité. Toutefois, ces deux aspects constituent un ensemble indissociable.

Ainsi, manquer de sommeil est synonyme de ne pas avoir bien et suffisamment dormi. Et si cela se répète dans le temps, il est en mesure de provoquer l’effet nommé dette de sommeil. Qu’est-ce que c’est ? Quelles sont ses répercussions sur la santé de l’individu ? Comment ça se règle ?…Point sur le sujet.

 

Présentation et conséquences de la dette de sommeil

La dette de sommeil est l’effet d’un manque de sommeil cumulé. Autrement dit, manquer de sommeil pendant une assez longue période contribue au fait de causer cette dette, laquelle, notons-le, coûte cher à l’état physique et mental de l’individu qui en souffre. Elle s’illustre par une fatigue chronique, une somnolence à longueur de journée, un manque de concentration et une diminution importante de la dépense physique. A cela s’ajoutent les symptômes de l’irritabilité, de dépression et d’étourdissements. Pour ce qui est des conséquences, nous soulignons le risque d’accident lié à la perte des reflexes et à la somnolence excessive. Mais pas seulement. En effet, au travail, une baisse de rendement et de productivité est considérablement remarquable auprès d’une personne qui a une dette de sommeil. Le résultat : des dégâts tant au niveau de votre santé, de votre travail et de votre vie de manière générale, peuvent survenir à n’importe quel moment pour vous rappeler que vous avez bien une dette à régler et…chèrement !

 

Quoi faire ?

Pour rattraper ce retard et régler sa dette envers Morphée, il n’y a pas mille chemins à faire. Ainsi, bien dormir en est le seul moyen. Il faudrait alors aller se coucher tôt dans la nuit pour se réveiller de plus en plus en forme au travail chaque jour ; faire des siestes si l’occasion se présente ; et profiter du weekend pour dormir un peu plus que le reste de la semaine. A la disparition de la somnolence, il est recommandé d’adopter une certaine organisation pour en optant pour des horaires de sommeil bien fixe et des habitudes alimentaires, physiques et comportementales compatibles avec sommeil de qualité.
Attention aux nuits blanches !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *